Catamaran Black Pearl

2006

2011

2012

2013



croisiere catamaran polynésie

Venez nous rejoindre à bord et passer de quelques jours à plusieurs semaines à partager notre vie sur l'eau.

Pour découvrir notre offre de charter, consulter notre site dédié au charter en Polynésie En couple, entre amis ou en famille avec enfants, nous pouvons vous accueillir et vous faire visiter les plus beaux mouillages de Polynésie aux cours d'une croisière en Polynésie Nos croisières :
Charter à Tahiti Charter Polynésie Charter aux Tuamotu Croisière à Tahiti Croisière aux Tuamotu Croisière aux îles Sous-le-vent


La Martinique, Saint-Pierre, Anse d'Arlet et Le Marin


Depuis Curaçao, c'est notre premier objectif : arriver en Martinique récupérer nos affaires parties de Paris. On aura mis presque 2 mois pour y arriver au lieu d'une semaine prévue au départ...Mais bon, on ne regrette pas notre léger détour qui nous a permis de découvrir des coins superbes. Ici, nous prenons un peu de détente avant de récupérer nos affaires pour cause de WE de Pâques qui commence le jeudi et se poursuit jusqu'au mardi...

On part des Saintes et une fois n'est pas coutume, nous avons un léger vent qui nous pousse, du coup on envoie le spi (nbC : il faut bien étrainer les nouvelles écoutes !) quelques heures car au niveau de la Dominique, le vent nous lâche et on poursuit au moteur histoire d'arriver à Saint-Pierre rapidement... en pleine nuit du coup !. Le mouillage à Saint-Pierre (ancienne capitale de la Martinique qui fût ensevelie lors d'une éruption de la montagne Pelée en 1902 ; un seul et unique survivant, un prisonnier au fond de sa cellule, instant culture !) se fait en face de la ville. Au matin, nous goûtons notre plaisir d'aller se payer un croissant et de visiter la petite ville qui n'a plus grand chose d'intéressant. On appelle notre déménageur qui nous dit que là on est mercredi, demain il peut pas nous apporter nos affaires (nous non plus car on n'est pas au port du Marin) et qu'après c'est le WE de Pâques jusqu'à Mardi. Ah ok, donc on a une semaine à attendre, pas trop grave vu que ca fait 2 mois qu'on s'en passe mais les enfants sont un peu déçus de ne pas avoir leurs jouets tout de suite.

Du coup, on file sur les Anses d'Arlet pour y passer le WE, les cloches nous trouveront-elles ??? Les Anses sont très belles, il y a beaucoup de monde mais comme elle est grande, on a quand même de la place. On se baigne et on profite tranquillement du moment. On prépare aussi avec un peu d'angoisse il est vrai notre emménagement en se disant "mais comment on va tout faire rentrer ??!!??" enfin surtout moi, je dois bien le dire...(nbC : moi j'ai planifié que ça rentrait héhé !)
Le soir un spectacle sur les pirates est prévu, Cath va à la plage avec les petits et je compte les rejoindre à la nage une heure après pour finir un petit travail. Quand je me mets à l'eau pour les rejoindre à la plage, au bout de 20 mètres, je me prends plusieurs petites décharges. Je me rends compte que je suis entouré de petites méduses. Devant, derrière... et je me fais toucher sans arrêt par leur filament, heureusement, leurs décharges ne sontnpas trop violentes mais bon, c'est carrément pas agréable. Du coup, vu que la plage est encore loin et que je ne sais pas si le banc est grand, je décide de retourner au bateau en plongeant (les méduses restant elles à la surface quasiment). Du coup, je rentre au bateau un peu peneau mais content de mettre sorti de ce banc. Sans dire que c'était dangeureux, je vous assure que j'étais quand même pas tranquille ; Ca "pique" ces méduses... Je fais donc de l'annexe stop pour rejoindre Cath sur la plage.

Passée cette petite anecdote, on profite bien des anses d'Arlet, un soir un spectacle est donné sur la plage, il porte sur les pirates ! Pour nous du Black Pearl, nous ne pouvons rater le spectacle qu'on aura au première loge car ils comptent aussi tirer un feu d'artifice sur le mouillage me dit un agent de sécurité. Sur le mouillage ? mais vous ne prévenez pas les bateaux histoire qu'ils se prennent pas les fusées sur le pont ? ah ben non, il y a un arrété municipal affiché en mairie. Et c'est tout ? mais nous on n'est pas au courant... ben pas mon problème. Bon, du coup, je déplace le cata et préviens mes proches voisins qui bien sûr n'étaient pas au courant...
Le spectacle est bien sympa et l'on re-découvre que les pirates ont formé la première société avec une sécurité sociale : un pirate rendu invalide lors d'une bataille aura toujours sa part de butin jusqu'à sa mort, c'est un peu une prime d'invalidité en quelque sorte...
Et puis on apprend (on doit bien l'avouer) que la plupart des pirates sont français car François 1er n'a pas du tout apprécié d'être écarté du partage des Amériques, alors il encourage la piraterie (et les corsaires bien sûr) à se développer aux caraïbes, ce qui énerve hollandais, portugais, espagnol et anglais sans compromettre directement la France, malin ce François 1er ! Les enfants adoreront ce spectacle, surtout avec le feux d'aritifice. Un vrai bonheur. En plus on verra une photo de Jack Sparrow du fameux Black Pearl, héhé.

On descend au port du Marin (tout au sud de la Martinique). C'est un port immense, enfin une rade immense avec un nombre hallucinant de voiliers au mouillage, plusieurs centaines (et encore un couple rencontré après, nous dira qu'il n'y avait à ce moment là pas trop de bateaux...). On récupère nos cartons qui arrivent tous à rentrer à l'intérieur (entre 2 jours d'averses !). Pendant cette semaine, il pleut des cordes en Martinique, ils n'ont jamais vu cela, les routes sont coupées, c'est un peu le déluge (paraît qu'en France euh non en métropole c'est la sécheresse). Il va pleuvoir pendant 4 jours sans arrêt et une pluie tropicale soutenue (NbC : tip top cool de faire des voyages en annexes avec le linge propre et seché lorsqu'il pleut autant! j'adore !).

Après 15 jours de travaux au Marin (moteur, cuisinière, watermaker, moteur d'annexe, panneaux solaires...), on en a marre il faut bien le dire : on pête un cable. Du coup, on fuit le Marin pour la côte au vent où paraît-il il y a peu de monde et des mouillages superbes. Avec un peu de recul, le Marin est une île dans l'île de la Martinique : c'est un port à part où l'on sent des gens de mer arrivés ici et bloqués dans ce port. Il y a énormément de bretons, pourquoi restent-ils ici ? la beauté ? non ce n'est pas très beau enfin disons qu'il y a plus beau comme endroit dans le coin; le travail : apparemment c'est facile de trouver du travail et les prix pratiqués au Marin sont très haut, donc gagner sa vie doit être facile. Moi bon, je pense aussi que c'est la croisée des chemins, il y a ceux qui remontent, direction Saint-Martin puis traversée retour de l'Atlantique vers une Bretagne où pas grand chose sinon rien ne les attend. Et il y a les autres qui aimeraient poursuivre vers le sud puis l'ouest (Venezuela, Panama) pour aller sur le Pacifique mais soit leur courage, soit leurs finances ne permettent pas d'aborder. C'est bizarre mais j'ai ressenti cela au Marin. C'est un port de fin de voyage pour nombre de bateaux qui ne se décident pas entre les 2 alternatives... bien triste en fait.

Cath : en fait le Marin nous a permis de faire les travaux et on a profité en même temps de faire une ou deux visites pour préparer la venue de la famille, mais nous nous rendons compte que nous fuyons ce genre de lieu. On a toujours envie d'acheter un truc, d'aller à terre et au final ? on ne se baigne pas (vu la couleur de l'eau non merci) et on ne profite pas de la nature. On rencontre très peu de monde. Bref, seul au milieu de la foule ça me rappelle Paris... argh ! Vives les mouillages de la côte au vent :))

Galerie de photo de Martinique :
Voir La Martinique en images




De : Karine, le 29/05/2011 00h08
Bon bin je me coucherai un peu moins bête ce soir. Et aussi avec de belles images en tête ! Merci pour ces petits moments d'évasion !

Votre nom :
Commentaire :

Dans le nombre 23578, quel chiffre est après 7 :