Catamaran Black Pearl

2006

2011

2012

2013



croisiere catamaran polynésie

Venez nous rejoindre à bord et passer de quelques jours à plusieurs semaines à partager notre vie sur l'eau.

Pour découvrir notre offre de charter, consulter notre site dédié au charter en Polynésie En couple, entre amis ou en famille avec enfants, nous pouvons vous accueillir et vous faire visiter les plus beaux mouillages de Polynésie aux cours d'une croisière en Polynésie Nos croisières :
Charter à Tahiti Charter Polynésie Charter aux Tuamotu Croisière à Tahiti Croisière aux Tuamotu Croisière aux îles Sous-le-vent


Tikehau, plongées et découvertes du lagon


Nous nous plaisons à Tikehau et nous profitons des merveilles que le lagon nous offre. Entre plongées et mouillages paradisiaques, les journées défilent à toute vitesse, sans compter les quelques soucis techniques inhérant...

Premier niveau de plongée
Vincent me fait passer mon premier niveau de plongée. Lors du tournage avec Thalassa, il avait vu mon niveau en plongée et m'avait dit que je pouvais rapidement passer mon premier niveau en plongée bouteille car je suis très à l'aise sous l'eau. Après quelques plongées et exercices d'usage sous l'eau, j'obtiens aisément mon premier niveau. Vincent est même étonné qu'avec mon gabarit, je consomme aussi peu d'air, fait rare chez un débutant. Mais je pense que mon habitude du snorkeling et des plongées en apnée m'a entraîné à économiser l'air sous l'eau.

Vincent m'emmène ensuite plonger à la passe avec un autre couple pour que je puisse profiter des beautés de la passe et m'entraîner.

Moteur : toujours des galères
Le moteur tribord donne toujours des signes de faiblesse. Je constate qu'un injecteur est défectueux, ils ont pourtant été remplacés à Nuku Hiva. Je le renvoie donc à Papeete. En parallèle, j'essaye de remonter le guindeau mais nous n'arrivons pas à le remonter nous-même, il faut forcer pour mettre en place un circlip (à cause d'un énorme ressort). Nous tentons avec un étau, ce dernier casse. Nous essayons avec un tracto-pelle mais c'est le tracto-pelle qui se soulève au lieu d'enfoncer la pièce(véridique !). On finit par envoyer le tout à Papeete, un ami (Nico de Rapanui, merci à lui) nous l'ammène dans une entreprise qui arrive à le faire grâce une presse. On reçoit le tout monté et nous pouvons enfin remonter le guindeau. Et là paf, tout semblait bien aller sauf que quand je mets en route, le guindeau tourne un peu et finit par s'arrêter. Ne pas tout jeter à l'eau.... Bon, je démonte et constate qu'une clavette (entre le moteur électrique et l'axe d'entrée) s'est mise de travers et s'est enfichée dans le bati du moteur... pas cool. Ce n'est pas censé arriver ce genre de truc... Bon, je rafistole le bati avec un peu de résine époxy et remonte le guindeau qui marche bien du coup. Ouf, enfin un truc de réparé. Pour le moteur, je reçois l'injecteur, je le remonte et quand je veux faire la purge du circuit gasoil, je m'aperçois que la pompe d'injection semble ne pas délivrer assez de gasoil. Le moteur refuse de démarrer... bon, on verra cela plus tard.

Balade du lagon de Tikehau
Malgré ces quelques soucis techniques, nous partons faire le tour du lagon de Tikehau. Pour quitter le ponton où nous sommes, nous avons un peu de mal car le vent assez fort nous y repousse et avec un seul moteur, il est bien difficile de s'écarter du ponton. Finalement, c'est Catherine qui me donnera la solution pour sortir simplement : elle devient forte ma femme ! Respect (NbC : ah ben quand même après 13 ans de vie commune et 10 ans de mariage !! pfff, faut les mériter ses galons de second). Bon, entre-temps, je suis passé sur une des bouées du port ! Oups...

L'EDEN
Cath au jardin d eden Nous commençons par remonter contre le vent jusqu'au nord-est de l'atoll pour aller se mouiller non loin de la ferme de l'EDEN. Il s'agit d'une communauté religieuse qui a mis en place une ferme agricole sur leur motu. Les installations sont parfaitement entretenues et dès notre arrivée, nous sommes accueillis par une des familles. La femme propose de nous faire visiter leur ferme. Super sympa. Nous découvrons avec bonheur toutes les techniques et astuces qu'ils ont mis en place pour assurer leurs cultures. Nous achetons quelques légumes. Nous discutons avec eux de leur vie et constatons qu'à aucun moment ils tentent de nous convertir à leur croyance, loin s'en faut. Le sujet ne sera même pas abordé de leur fait et quand nous leur en parlons, ils se limitent à nous répondre.

Ile aux oiseaux
Oiseau Le lendemain, nous poursuivons vers l'île aux oiseaux. Motu réputé pour sa population importante d'oiseaux qui y nichent. Nous en faisons le tour, c'est vrai qu'il y a beaucoup d'oiseaux qui y nichent : fou à patte bleu, noddi brun, gygis blanc, fou à patte rouge... Nous allons aussi faire du snorkeling autour de l'île, les coraux y sont superbes ainsi que la faune aquatique : nombreux poissons multicolores, toujours un spectacle ravissant. Nous chassons un peu aussi mais les prises sont minces et de petites tailles.

Ancien village de Temaruopapahia
Vincent Nous poursuivons vers le nord et allons mouiller vers l'ancien village de Tikehau, nommé Temaruopapahia. Nous retrouvons deux Paumotus, Vincent et Victor, jumeaux, qui sont sur leur motus du secteur pour faire du coprah. Nous discutons avec eux et ils nous accompagnent jusqu'au village pour nous le faire visiter. Le village a été abandonné depuis 1990 et il est impressionnant de constater à quelle vitesse la nature a repris possession des lieux. De la mairie, il ne reste que le muret du pourtour du jardin et l'escalier d'entrée. Un peu plus loin un belle demeure de bois subiste toujours mais arbres et plantes envahissent l'ensemble. La ballade est superbe. Vincent et Victor nous racontent l'histoire de leurs anciens. Ils nous font aussi découvrir leur motu, le platier côté océan. Nous dégustons avec eux l'eau de coco et ils nous coupent un superbe coeur de palmier.

Passe de Tikehau : Tuheiava
Requin Nous finissons notre périple au mouillage situé juste à côté de la passe. Très bien protégé de tout vent. Nous prenons la bouée destinée au voilier mais le bout casse au bout de 30 secondes. Ouf, heureusement qu'il casse tout de suite et pas quand nous sommes loin du bateau... Désolé pour ceux qui ont mis cette bouée. Nous nous mettons donc sur ancre (vive le guindeau qui marche pour cela !). Je tombe malade, j'ai du attraper une insolation ou je ne sais quoi (NbC : une insolation avec les jumeaux lors de notre longue balade, ou alors pendant la navigation !?). Du coup je me repose pendant une journée (NbC : tu meurs, comme d'hab' avant de renaitre de tes cendres ;-) )avant de partir pour une navigation au près, à tirer des bords contre vent et courant pour ralier Rangiroa où nous devons recevoir la visite de Papy Jean (mon père). Pendant ce temps-là, Cath et Vincent pêchent et appâtent les requins avec du poisson pour faire des photos de requins. Ils semblent bien s'amuser (NbC : je confirme : on s'éclate ! on arrive même à pêcher avec des "sachets de riz" en tissu de mousticaire. Les requins ne sont pas dupe lorsque Vincent mets la caméra à l'eau, ils approchent moins. Mais que c'est beau de voir une vingtaine de requins tourner tout près des jupes du catamaran).

Galerie de photo de Tikehau :
Voir Tikehau en images




De : isabelle boulet, le 09/12/2012 21h35
superbes photos d'oiseaux !!! ça change de nos mésanges et autres pinsons, qui sont nombreux avec la neige !!!

De : Carine, le 25/11/2012 14h20
magnifiques photos .. un vrai régal !!!!

ça démange, ça démange ..!!

Votre nom :
Commentaire :

Dans le nombre 23578, quel chiffre est après 7 :